LOUANGE

La mission du ministère de louange

« Le temps de louange en assemblée devrait nous engager à célébrer et adorer Dieu, à lui redonner la gloire qui lui est due ». Cette vision, le ministère de louange en a fait sa mission, sa raison d’être, et compte, avec l’aide de Dieu, la poursuivre fidèlement, aux meilleurs de ses capacités.

 

De l’avis de certains, nos temps de louange actuels réalisent cet objectif alors que selon d’autres, ce n’est pas le cas. Il est donc important, en commençant à aborder le sujet, que l’on définisse ce que signifie « être engagé » à célébrer et adorer Dieu.

 

Voici la définition que nous en faisons :

Quelqu’un qui est engagé dans la célébration et l’adoration est engagé dans sa personne entière : corps, âme et esprit, selon les limites de celle-ci. C’est-à-dire que, son corps devrait apprécier les sons qu’il entend; son âme devrait être intimement familier avec les paroles qu’elle entend et, son esprit devrait « connecter » avec l’ambiance générale, tout en s’effaçant afin de laisser toute la place à Dieu.

 

La vision spirituelle du ministère de louange

[…] Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. (Éph. 5, 18b-21)

Puisque le temps de louange en assemblée devrait nous engager à célébrer et adorer Dieu, à lui redonner la gloire qui lui est due, il va de soi que les conducteurs et les personnes impliquées dans le ministère de louange doivent être des gens qui non seulement professent l’appartenance à Christ, mais qu’ils soient un témoignage au sein de l’assemblée en se soumettant et en étant au service de l’assemblée dans le crainte de Christ.

 

Toujours dans la pensée du verset précédemment cité, les conducteurs sont invités à prendre un temps dans la prière avant d’élaborer un programme de louange, et ce, afin que ce soit le Saint-Esprit, et non leur désire ou leur goût  musicaux, qui dispose leur cœur et les accompagne dans le choix des chants qui seront interprétés par l’assemblée pour la gloire de Dieu.

La vision globale du ministère de louange

 

En fonction de sa mission, le ministère de louange vise à s’adresser premièrement au groupe démographique prépondérant de l’assemblée. Présentement, selon les statistiques, bien que nous ayons plusieurs ainés dans notre assemblée, ce groupe est constitué majoritairement de personnes de 50 ans et moins et de jeunes familles.

En utilisant une variété de styles musicaux et d’arrangements, et en concevant les programmes de louanges en utilisant le groupe cible comme baromètre, le ministère de louange tablera ses actions sur un fondement solide et mesurera ses progrès en fonction de cette réalité.

 

Parallèlement, le groupe de louange préconise une approche qui se veut rassembleuse, non seulement auprès des différents groupes d’âges, mais des différents groupes ethniques de l’assemblée. Dans l’accomplissement de sa mission, le ministère de louange se doit d’établir un équilibre entre la réalité démographique et ethnique, tout en évitant l’exclusion de l’un ou l’autre de ces groupes, ce qui, en soit, représente souvent un défi.

 

Le ministère de louange désire finalement s’inscrire dans le processus de vision global de l’église locale, et il participe ainsi, inter relié aux autres ministères, à ce que Dieu désire de son Église aujourd‘hui, principalement ce qui a trait à la formation de disciple.

À cet égard, le ministère de louange désire également proposer un cadre la formation continue des musiciens, choristes et conducteurs, tout en respectant le niveau de chacun, afin de pouvoir réaliser la mission.